AGENDA



mardi 31 octobre 2017

Rendez-vous en terre inconnue

Samedi 28 octobre 2017, 13 h, l’association « Femmes et Développement » nous a donné rendez-vous aux Ulis, à la Vaucouleurs, pour charger le camion de cagettes et de bouteilles vides. Sans idée sur le déroulement du week-end, je me suis laissé guider par la motivation et l’énergie communicative de Nicole, adhérente de CES et de « Femme et Développement » depuis sa création, pour aller fabriquer du jus de pomme aux bénéfices de son association.

Nous voici donc à La Vaucouleurs, devant le camion, à une petite dizaine de personnes, toutes plus chaleureuses les unes que les autres pour charger. Ambiance joyeuse du travail gratuit et collaboratif. Allers et retours camion/cave et cave/camion. Le temps est au beau, l’ambiance est au plaisir d’être ensemble. Camion chargé, nous nous donnons rendez-vous, quelques centaines de km plus loin, à la Varennes sur Loire, où nous logerons.

Accueil "Place du jeu de paume" renommée, dans une blague potache, "Place du jus de pomme". L’ambiance est bien installée. Ce sont de charmants militants de l’habitat partagé qui vont prendre soin de nous toute la soirée, nous nourrir et nous loger. Grande tablée partagée où nous nous découvrons, qui est retraité de l’éducation nationale, qui est travailleuse social, qui est ancienne et ancien maraîcher bio, qui est professeur d'Histoire-Géo, qui est retraité ou encore actif de la recherche publique, qui est réfugié du Darfour, qui est demandeuse d’asile, tous divers et tous uniques, tous frères et sœurs en humanité. Les discussions vont bon train, nous parlons accueil des réfugiés et nous nous désolons de ce que notre France ne sait pas accueillir ses frères comme ils mériteraient de l’être, nous parlons écologie, nous parlons, autour d’une bonne soupe aux légumes et de bons vins de Saumur, des faucheurs volontaires, des OGM, de la Confédération Paysanne, de Notre Dame des Landes. Ambiance écolo, alternative, participative et sociale. Soirée douce et enjouée. Envie de me dire, envie de croire, l’espace de cette parenthèse improbable, que chaque jour, partout sur cette Terre que j’aime tant et à tout moment, la vie est comme cela, simple, écolo, décroissante, solidaire et fraternelle. La soirée se passe, le feu dans la cheminée se meurt peu à peu, tranquillement nous incitant à aller nous coucher.

6 h du matin réveil des troupes. Les yeux encore plein de sommeil pour les uns, l’énergie des petits matins frais pour les autres, nous prenons notre petit déjeuner autour du thé, du café, de bonnes gâches vendéennes et de confitures maison, puis Nicole sonne l’heure du départ. Nous remplissons les voitures de travailleurs motivés et joyeux, direction notre lieu de travail. Trois quart d’heure plus tard nous voici à Ecouflant, dans les hangars de l’association « Espoir jus de fruits » qui, outre de mettre ses installations au service des particuliers et associations, produit ses propres jus de fruits bio certifiés écocert. Nous découvrons l’endroit dans la fraîcheur angevine, mais pas vraiment le temps de flâner, on nous montre nos postes, on nous donne des tabliers que déjà le premier bac de pommes est versé dans le lavoir.

Nous brassons, à la main, pour laver nos pommes bios, nous laverons 2 tonnes de pommes au cours de cette matinée. Régulièrement j’en prélève une cagette pour la verser dans la broyeuse. Plus le temps de trouver que le temps est frais, nous nous activons. Lavage broyage, lavage broyage, lavage broyage. D’autres, pendant ce temps là, récupèrent le broyat pour en faire des mille-feuilles dans le pressoir. Le jus coule à flot, c’est beau et magique. Nous goûtons ce premier jus brun orangé, sucré et goûteux. Tout le monde s’active car la chaîne n’attend pas. Les premiers bacs de jus brut partent à la pasteurisation. Nous continuons à laver, prélever, broyer, presser, laver, prélever, broyer et presser. 

Puis la chaîne d’embouteillage démarre, les premières bouteilles sortent remplis de jus à 75° C. Il nous faut nous organiser pour éponger le flux de bouteilles qui sortent de la chaîne de remplissage, untel sera chargé de mettre les capsules dans la presse, untel encapsulera, les autres mettront les étiquettes sur ces bouteilles bouillantes pendant que les autres les mettront, couchées dans les cagettes de transports. On est concentrés, mais le rythme est rapide. Trop rapide. Nous cassons trois bouteilles … c’est toujours triste. Nous ralentissons la chaîne mais pas trop car il nous faut finir notre millier de bouteilles pour midi. Nous travaillons, pas de pause. Tout le monde est là. Pas de tire au flan. A midi les dernières bouteilles sortent de la chaîne, nous aurons fait plus de 1200 bouteilles en une matinée. Nous sommes heureux de ce moment, nous laissons exploser notre joie du beau travail accompli, de notre solidarité entre nous. Nous finissons de remplir le camion avec les dernières cagettes. L’air dans le camion se réchauffe sous l’action des bouteilles encore chaudes.

Le résultat est beau, nous sommes vraiment très heureux même si nous ne sommes pas allés à l’autre bout du monde, même si nous ne nous sommes pas achetés de beaux objets, même si nous ne nous sommes pas soumis au dictât de la consommation, même si nous sommes un peu fatigués et crado. Nous sommes heureux de ce moment de partage et de fraternité. Nous concluons cette matinée par un déjeuner partagé avant de reprendre la route pour les Ulis et décharger le camion dans les voitures de ceux qui avaient déjà passés commande. Nous retrouverons nos bouteilles notamment chez « artisans du monde » … La classe !!! 

Depuis des années « Citoyens écologistes et Solidaires » est partenaire de « Femmes et Développement », par sa présence ce week-end, notre association a prouvé que son nom n’est pas vain et que les actions des deux associations sont parfaitement complémentaires et leur synergie positive. Une fois de plus nous sommes profondément heureux d’avoir été aux cotés de belles personnes qui tentent de changer la vie. Superbe week-end.

Bruno BOMBLED

dimanche 8 octobre 2017

Pourquoi et comment refuser les compteurs électriques LINKY ?


Le collectif Stop Linky Nord Essonne 
et 
les Citoyens Écologistes et Solidaires les Ulis / Plateau de Saclay (CES) 

Vous invitent à une soirée débat 

 Pourquoi et comment refuser les compteurs Linky ?

Vendredi 20 octobre 2017 
à partir de 20:30 

 Maison des Associations 
2 avenue d'Alsace 
91940 Les Ulis 

Avec Sophie Pelletier Porte parole de l'association Priarterm www.priartem.fr

Le collectif Stop Linky Nord Essonne : http://stoplinkynordessonne.blogspot.fr

samedi 18 février 2017

Invitation : Fête de la Saint Patrick 2017

Les associations 
Buressois Unis et Solidaires (BUS),
Citoyens Écologistes et Solidaires (CES)
Terre et Mer Ulis
et
l'Union des Associations des Ulis (UAU)
Vous invitent à la

Fête de la Saint Patrick 2017

le Vendredi 17 mars 2017
à 19:00
 ZI de Courtabeuf (cour derrière salle des Fêtes) 
 Aux Ulis


Conférence sur le développement durable « Les déchets ça suffit » Par Jacques Exbalin


Jacques Exbalin a orienté toute son existence sous le signe du respect de la nature et des animaux: comme enseignant en CM2 pendant 42 ans, Il a mené tous ses projets pédagogiques dans le respect des programmes, mais autour de thématiques écologiques.

Il a fondé et animé depuis 2001 l'association GRATE (Groupe de recherche et d'action écologique), avec de nombreuses actions (conférences, films écologiques, spectacles humoristiques, ramassage des déchets, stages de danse,...), écrit quatre livres sur le réchauffement climatique et en prépare un nouveau intitulé "Les déchets ça suffit".

Il nous présentera en exclusivité, son nouveau livre et sa nouvelle conférence intitulé :
« Les déchets ça suffit »

La soirée sera ensuite animée par le groupe de musique de marins "Terre et Mer Ulis" qui vient de sortir son second album.


"Terre et Mer Ulis" a été crée en 2010 par Laurent PAYSSAN, Michel TEFFAINE et Régis GRIMAULT. En janvier 2011, Armelle ROUAULT les rejoins, puis à l'automne 2011 Jean-Louis KALTNECHER intègre le groupe. Ils sont aujourd'hui 5 depuis les départs d'Emilienne LETURNIER et Stéphane CHAUCHAT et se produisent sur la ville et ses environs lors des diverses manifestations, ainsi que lors de soirées privées.


Vous pourrez ensuite déguster du jus de pomme solidaire, de la bière (blonde ou rousse) bio et locale, brassée à Marcoussis par toute l'équipe des Citoyens Écologistes et Solidaires et manger de délicieuses moules-Frites.

En vous espérant très nombreux

Amitiés.


dimanche 27 novembre 2016

Retour sur une belle journée solidaire et culturelle

En partenariat avec l’association CES (Citoyens Écologistes et Solidaires du Plateau de Saclay) qui œuvre, elle aussi pour un monde durablement vivable, l’association SCI-Femmes et Développement a accueilli, le 21 octobre 2016, dans la salle de la nouvelle maison des associations des Ulis, l’association Arts Metiss’, de Vendée, et son groupe théâtral, les Diseuses qui y a donné une représentation de son nouveau spectacle : « Éclats d’Elles ». 

Les textes de la littérature contemporaine, joués avec beaucoup de talent par les comédiennes amatrices, sous la direction de Maryvonne Lehuédé, ont rencontré un grand succès auprès d’un public d’une quarantaine de personnes (les dimensions de la salle ne pouvant contenir qu’un public limité). Le spectacle a été suivi d’un pot offert par notre association et l’UAU (Union des Associations des Ulis) et d’une rencontre très chaleureuse avec les artistes. Le groupe vendéen, de 12 personnes, a ensuite été hébergé par des membres de CES ou des sympathisants, ce qui a permis de poursuivre les échanges. 

Le lendemain matin, le groupe vendéen, accompagné par les Ulissiens qui le souhaitaient, s’est rendu  à Montreuil où son accueil, par notre association, se poursuivait. Il s’agissait de faire découvrir à ces amis, vivant en milieu rural une agriculture péri-urbaine interculturelle. Ils ont donc été accueillis tout d’abord par l’AFMM (Association des Femmes Maliennes de Montreuil) qui leur ont fait découvrir le jardin partagé qu’elles ont aménagé sur le toit du Décathlon, puis, après une visite du foyer de travailleurs immigrés africains de la rue Bara et un repas à la Maison des Femmes de Montreuil, nous leur avons fait visiter les « murs à pêches » dont certains sont restaurés par des associations comme celle qui a favorisé la visite : « le sens de l’humus ». Le soir, les Diseuses ont donné une nouvelle représentation de leur spectacle à la Maison des Femmes, qui a, là encore, remporté un vif succès.

Notons que le partenariat CES-SCI-Femmes et Développement ne s’est pas limité à l’accueil de l’association Arts Metiss’ et à l’organisation de son spectacle. Nous avons également collectivement réalisé quelques étapes de l’activité d’auto-financement de Femmes et Développement : il s’est agi de la fabrication de jus de pommes biologique, précédée du lavage des bouteilles utilisées qui sont consignées. Grand merci à CES, à tous ceux qui ont donné un coup de main, d’APOGE et de la maison des associations. CES réfléchit à la poursuite de cette collaboration, qui pourrait être une occasion d’ouverture et de sensibilisation d’un plus large public.

Nicole Paraire

mardi 25 octobre 2016

Invitation. Tafta / Ceta : à qui profitent ces traités ?

Forum ouvert à tous ! 

Le 12 novembre 2016
de 14h30 à 22h30 
salle Jacques Tati (Orsay) 


Mêlant exposés, débats et convivialité (concerts, théâtre, restauration), ce forum décortiquera les traités de libre-échange transatlantiques en cours de négociation (Tafta) ou de ratification (Ceta). Les enjeux et leurs impacts possibles sur l’emploi, l’agriculture, l’éducation, les services publics, la démocratie et même la souveraineté des peuples seront notamment mis en lumière avec la contribution de : 

Amélie Cannone (AITEC), Frédéric Viale (ATTAC) Francis Wurtz (Institut d'Etudes européennes Paris 8), Jan Robert Suesser (LDH), Morvan Burel (Syndicaliste, Solidaires), Claude Girod (Confédération paysanne), Patrick Boumard (maraîcher en Ile-de-France), Evelyne Rognon (FSU)

14h30-19h conférences-débats, 
19h spectacle Fred Dubonnet « Mais où est passé Robin des Bois ? »,
20h15 restauration, 
21h JOKE en concert ! combo francilien qui délivre une musique à fleur de peau… 

Participation aux frais : spectacles (à partir de 19h) 5€, repas 10€ 

Comment s'y rendre ? transport en commun : RER B (descendre à la gare Orsay-Ville) 

Contact : stoptafta-caps@ouvaton.org 

samedi 1 octobre 2016

Invitation : Association SCI-Femmes et Développement

L’association SCI-Femmes et Développement, et plus largement le Service Civil International ont pour base la construction de la Paix par des actions concrètes qui essaient de créer un monde plus juste. En faisant ensemble de petites choses, en échangeant nos idées, nos expériences, on apprend à se connaître et à s’accepter différents. On apprend la tolérance et on construit ainsi un monde VIVABLE pour tous. 

Depuis 40 ans, notre association développe des relations à long terme avec des groupes de femmes en Afrique (Togo, Bénin, Burkina Faso) Les actions menées sont conçues et réalisées collectivement et ont pour but de favoriser la réflexion et la formation de toutes les parties prenantes sur le développement tel que peuvent le concevoir des femmes, à partir d’échanges d’expériences 


Nous menons plusieurs types d’actions : 

  • Des échanges, avec visites mutuelles en Afrique et en France. 
  • Un journal de liaison envoyé gratuitement à toutes les femmes, pour transmettre les nouvelles, et poursuivre la lecture après l’alphabétisation.
  • Des activités d’autofinancement, comme la fabrication du jus de pommes
  • Des rencontres-chantiers en Afrique : travail aux champs, échanges de savoir-faire, et réflexions communes des participantes sur leur participation au développement de leur village.
  • Des rencontres chantiers en France : les participantes sont alors des femmes immigrées et des sympathisantes de l’association. 

Ainsi en 2015, nous avons organisé une rencontre-chantier en Vendée où nous avons été accueillies par des membres de notre association et par l’association Arts Metiss’, dont un groupe, les Diseuses met en scène des textes puisés dans la littérature, le théâtre, la poésie, d’ici ou d’ailleurs, des histoires de vie, des histoires de femmes 

En partenariat avec l’association CES (Citoyens Ecologistes et Solidaires du Plateau de Saclay) qui œuvre, elle aussi pour un monde durablement vivable, nous allons, en retour, accueillir l’association Arts Metiss’ en octobre prochain et les Diseuses donneront aux Ulis, une représentation de leur nouveau spectacle « Eclats d’elles ». 

La représentation aura lieu dans 
la salle de la nouvelle maison des associations,
2 avenue d’Alsace aux Ulis
 le vendredi 21 octobre 2016 
à 20h.

Contact :
Nicole Paraire femmes.developpement@yahoo.fr 
contact@artsmetiss.com
http://www.artsmetiss.com



Auteure : Nicole Paraire
Source : Article paru dans le journal, "Le Phare" N°61 - Septembre 2016 - APEX*Ulis

mercredi 7 septembre 2016

Invitation : Ciné-débat - 9 Octobre

L'association Citoyens Écologistes et Solidaires 
 est très heureuse de vous convier, 
 le 9 octobre à 17h, 
 au cinéma Jacques Prevert, 
 aux Ulis 
 afin de découvrir, en avant première, 
le film "L'odyssée", 
qui retrace une partie de la vie du commandant Cousteau. 

Venez ensuite évoquer, avec nous, 
son héritage philosophique, 
son impact sur notre perception de la protection de l'environnement 
et enfin
réfléchir sur le développement de notre humanité 
qui interroge sa propre durabilité 

Intervenant : 
technicien Océanographe
Au Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement


 En vous espérant très nombreux